Bayahibe, la perle Dominicaine…

La République Dominicaine a très vite compris comment développer son tourisme de manière exceptionnelle… Le « Tout Inclus » ! Ils ont été les précurseurs du genre, au début des années 1990, les chaînes hôtelières du monde entier ont suivi le pas et le tourisme de masse à débarqué à Saint-Domingue. C’est LA destination « pas chère » des Caraïbes, oui c’est vrai, il y en a pour toutes les bourses… Et alors, on peut profiter des cocotiers, d’une eau limpide et chaude, boire et manger sans se soucier de vider son porte monnaie ! C’est le rêve, et oui, parfois à moindre coût. Mais la République Dominicaine ce n’est pas que cela !! C’est une île superbe, sauvage quand on s’éloigne des complexes hôteliers, la variété de l’hébergement est immense, des chambres d’hôtes en passant par la location de villas ou d’appartements, jusqu’aux palaces 5 étoiles, le choix est vaste. Je souhaite vous convaincre de dépasser tous les à priori sur cette île parce que  le seul vrai « cliché » sur Saint Domingue que je trouve pertinent c’est…

⇓ Celui-ci ⇓

Carole H_3

 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Partir en République Dominicaine c’est aussi choisir la ville où l’on souhaite poser ses valises. Samana au nord-est ? Punta Cana au sud-est ? La Romana au sud-ouest ? Après quelques recherches et « épluchage » de mon guide Caribéen, j’ai délibérément écarté Punta Cana, avec ses 30 km de zone côtières et ses centaines d’hôtels, elle ne m’apparaissait pas comme le meilleur choix. La plus connue étant la plage de Bavaro, longue de 2 km, elle concentre à elle seule 27 complexes de plusieurs hectares chacun. Je souhaitais un endroit plus calme et osais-je l’espérer, plus sauvage. Proche de La Romana à 16 km, Bayahibe s’est imposé comme une évidence. C’est un petit port de pêche, qui aujourd’hui compte plus de catamarans et de bateaux-rapides voguant vers les îles de Saona ou Catalina, que de barques de pécheurs, certes, mais son charme a rapidement gagné mes faveurs. On ne compte que quelques hôtels discrètement dissimulés dans la végétation, les plages sont superbes, on peut y marcher des heures sans se prendre les pieds dans des transats ! Les terres sont aussi très belles, faire du canoë sur la rivière Chavón ou de longues promenades à cheval dans les champs de canne à sucre… C’était exactement ce que l’on recherchait et nous avons tellement aimé que nous y sommes allés deux fois…

République Dominicaine

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

En février 2012 nous partons sur un coup de tête avec un couple d’amis. Nous avions envie de soleil, de plages aux sables blancs, de palmiers et de cocotiers… Notre choix s’est porté sur le Be Live Canoa à Bayahibe donc, pour une semaine de petits bonheurs entre amis. Au programme, farniente sous les cocotiers au bord d’une sublime plage, puis nous avons passé une journée sur l’île de Saona avec dégustation de langoustes à bord d’un catamaran et fait une balade en bateau sur la rivière Chavón, des souvenirs mémorables, nous en parlons encore avec une certaine nostalgie. L’hôtel a depuis été entièrement rénové, mais même à l’époque il était parfait en terme de rapport qualité-prix. La restauration était de qualité, le personnel serviable, les jardins de toute beauté. Les chambres étaient simple mais propre. Quant aux bars, où il faut le reconnaître, nous avons passé pas mal de commandes, les cocktails étaient très bons, et toujours servis avec bonne humeur.

Voici quelques photos de l’hôtel et la très belle plage…

 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Notre première sortie nous l’avons consacré à une balade en bateau le long de la marina de Bayahibe et nous avons remonté la rivière Chavón là où a été tourné le film « Apocalypse Now » avec Marion Brandon et Charlie Sheen. Depuis le Be Live Canoa, il faut 15 minutes en taxi pour rejoindre le port de Bayahibe. Nous avons tous les quatre passé un moment inoubliable, la couleur de la rivière, la végétation dans un dégradé de vert et marron ont renforcé l’impression d’être en Asie, ainsi nous avons compris le choix de Francis Ford Coppola de tourner son film le long de ce cours d’eau, la moiteur et le panorama rappelle étrangement le Vietnam. Une autre facette de Saint-Domingue…

 

Le port de Bayahibe…

 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Après quelques jours de farniente, nous prenons la mer vers l’île de Saona. À bord d’un beau catamaran, merengué à fond ( musique traditionnelle et adorée des Dominicains ! ) et le rhum blanc coulant à flot, nous voguons tranquillement en longeant une côte paradisiaque. Cartes postales…

 

Premier jeté d’ancre au bord d’un chenal qui relie l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, la particularité de cet endroit est que nous avons pied alors que nous sommes en pleine mer ! Le catamaran ne pouvant y accéder, une barque nous attend et nous rejoignons cet incroyable cadeau de mère nature…

 

Une fois remontés à bord du catamaran, l’équipage nous sert des langoustes cuites au barbecue pour le déjeuner, nous nous trouvons à proximité d’une piscine naturelle, un banc de sable longeant le lagon de Saona. Ici, pas de tranquillité, c’est le lieu où beaucoup de bateaux jettent l’ancre, c’est bruyant mais le panorama est époustouflant. Après le délicieux repas, nous plongeons et tentons de toucher des étoiles de mer géantes. Pas peu fière, je pose pour la postérité avec mon trophée que je repose ensuite délicatement sur le sable dans l’eau translucide…

 

Pour finir cette journée de rêve, nous accostons sur l’île de Saona. Pendant trois heures, nous pouvons découvrir cette petite île paradis, nous baigner dans ces eaux chaudes et transparentes et profiter d’une vue exceptionnelle. Nous avons tellement aimé cette croisière que lors de notre deuxième séjour, une année plus tard, nous y avons emmené nos enfants et ils en ont gardé un souvenir tout aussi exalté que nous…

 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Nous avons passé une semaine merveilleuse entre amis, nous avons profité d’une plage exceptionnelle et d’une mer incroyablement chaude. Pour pas cher, nous avons bien mangé, bu des cocktails avec des petits parapluies « pour faire joli », rigoler comme des enfants et contempler des couchers de soleils à vous renverser de votre transat… Inoubliable séjour. Alors si je devais résumer mon ressenti sur Bayahibe, ce serait en une simple phrase :

Oubliez tout ce que vous avez entendu sur la République Dominicaine, trouvez le logement qui correspond à vos attentes en vacances et vous découvrirez une île sublime.

 

Carole H Canoa0009_2

Souvenir du cocotier échoué sur la plage…

 

  4 comments for “Bayahibe, la perle Dominicaine…

  1. 8 décembre 2017 à 19:26

    Super, ça nous donne quelques idées pour un prochain voyage depuis le Québec 🙂

    J'aime

    • 8 décembre 2017 à 19:40

      Je suis heureuse que mon article ai pu vous donner quelques idées, merci pour votre commentaire, vous êtes les premiers !!! Belle soirée à vous…☺️

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :